Mon cadeau de mariage avec le FEQ : un Miroir

Je ne sais pas si je vous avais fait part de mon aspiration à me marier avec le Festival d’été de Québec suite à mon passage le 9 juillet dernier à la place d’Youville?

Je me cherchais alors une église assez flexible pour conclure l’union entre une artiste et un festival. Je n’avais même pas encore osé faire la grande demande publiquement que je reçois une nouvelle abracadabrante: la réciprocité du sentiment amoureux se traduisant par mon premier cadeau de mariage: un prix Miroir.

J’aurai donc l’onctueuse tâche d’honorer le prix « Célébration de la langue française » succédant ainsi à de nombreuses ‘genssss’ très inspirants et veloutés tels que Richard Desjardins, Plume Latraverse, Dédé Fortin, Pierre Lapointe, Karkwa et plusieurs autres…hommes car je serais, d’après ma recherchiste en chef (mère) la première femme à recevoir ce prix.

J’étais à ce moment là à Rivière-Well pour un spectacle intime dans la chapelle où mes parents s’échangèrent une bague avant de s’échanger un rhume. J’ai donc été dans l’obligation d’imaginer une magnifique déclaration non-préméditée en prenant une lentille de caméra pour le public des Plaines d’Abraham. Je crois que j’ai un peu trop sautillé de joie croyant que je serais trop petite pour cette immense scène et qu’il me faudrait gesticuler comme un jeune singe mécanique.

Mère-scie au FEQ, j’ai hâte de porter nos enfants.

SHARE IT: Facebook Twitter Pinterest Google Plus StumbleUpon Reddit Email