BIOGRAPHIE

La première fois que je l’ai vue, c’était dans le miroir. Ses cheveux en disaient long. À 42 ans, avec neuf enfants, un lourd casier judiciaire et judicieux, 230 livres à supporter et un grave problème auditif, elle s’est mise à écrire des chansons portant essentiellement sur le vaccin contre le H1N1. C’est le «Boxing Day», sa principale source d’inspiration, qui l’a entraîné à jouer du piano sous le regard jaunâtre de son père alcoolique et de sa mère, recycleuse de bouteilles. Si elle ne se retenait pas, elle serait un «traileur» plein de melons d’eau mais il lui manque la petite «boule» en arrière de son char.

Ou encore:

«L’essence Pelgagien se puise devant le fleuve St-Laurent. C’est à Rivière-Ouelle qu’est basé le laboratoire de création où un piano sans brassière, accoté à une fenêtre qui offre un regard plongeant jusque dans le creux de la petite baie où les histoires s’inventent. Inspirées par l’art visuel (Botero, Dali, Magritte, Marc Séguin), la littérature et le théâtre (Vian, Ionesco, Réjean Ducharme), le cinéma (André Forcier, Jean-Claude Lauzon, Pierre Perrault, Wes Anderson) et la musique (Les Goules,Chopin, Brel, King Crimson, Gentle Giant etc.), je m’efforce à faire de mes chansons un paysage pour les aveugles. Je veux que la musique et les mots se confondent. Que l’un n’existe pas sans l’autre. Le «Câline de Bine band» est la complémentarité de Klô Pelgag lorsqu’elle n’est plus seule. En collaboration avec Mathieu Pelgag qui aide à faire ressortir la beauté des accords avec sa grâce matinée de sons riches et raffinés. Ça donne une chanson orchestrale déjantée et poétique. »

Lauréate du prix Charles Cros en France;Révélation Radio-Canada 2014-2015; Représentante du Canada français lors de la tournée Mars en folie organisée par le Ministère des affaires internationales en Chine durant trois semaines en mars 2013; Lauréate du prix du Cirque du Soleil ainsi que du prix des diffuseurs européens à la bourse RIDEAU 2013 et sélectionnée pour les Entrées en scène loto-Québec; Vitrines en Allemagne, en Belgique, en France, en Acadie et au Québec; Première femme à remporter le prix Miroir «Célébration de la langue française» au Festival d’été de Québec; Lauréate de deux prix coup de coeur au Festival Vue sur la relève 2012; Finaliste et lauréate de cinq prix au Festival International de la chanson de Granby; Ma Première Place des Arts 2010: prix Richard Desjardins (résidence classe de maître avec monsieur Gilles Vigneault à Natashquan); Participation aux Rencontres D’Astaffort à l’automne 2010 et 2012 (École de Francis Cabrel)

Membres:


Chloé Pelgag
(musique/textes, voix, pianô, trucs)

sur scène:

Fany Fresard (violon)
Lana Tomlin (alto)
Elyzabeth Burrowes (violoncelle)
Philippe Leduc (contrebasse)
Charles Duquette (batterie)

Champ de chaises